un foyer sur 5 pas equipe

Smoke Detector

D’après un article paru aujourd’hui dans le dauphiné, le marché du détecteur de fumée (DAAF) a fait un bond de 2 100 % en France cette année. Plus de 8,5 millions ont été vendus dans les grandes surfaces de bricolage et alimentaires sur les seuls six premiers mois de l’année. Cette frénésie s’explique par l’entrée en vigueur de la loi Morange en mars dernier qui exige que « tout lieu d’habitation (appartement, maison) doit être équipé d’au minimum un détecteur de fumée normalisé ».

Cependant, un amendement récent permet de s’équiper jusqu’au 1er janvier 2016. Il reste donc environ trois mois aux retardataires pour se mettre en conformité avec la loi.

En moyenne, ceux qui ont respecté les délais initiaux ont dépensé entre 10 et 15 euros pour se doter d’un Détecteur de fumée, préférant généralement un produit d’entrée de gamme avec pile 9V renouvelable chaque année. Une enquête menée par l’institut de sondage BVA, début septembre auprès de 978 personnes, confirme ces chiffres, mais indique aussi que plus de 20 % des foyers de l’Hexagone ne sont toujours pas équipés. Probablement en dessous de la réalité. Selon d’autres études de marché, en sortie de caisses, ce nombre serait porté à 40 %.

Aucune sanction prévue
Le fait que la loi ne prévoit aucune sanction en cas d’absence de dispositif n’y est pas étranger. « Un tiers d’entre eux sont des locataires » explique par ailleurs Gaëlle Alloin, directrice chez Kidde Europe, parmi les leaders du marché. Un bon nombre de propriétaires n’auraient toujours pas mis leur logement loué en conformité. Dans ce cas, le locataire est en droit de se faire rembourser un DDF qu’il installerait lui-même.

(source:http://www.ledauphine.com/faits-divers/2015/09/27/detecteur-de-fumee-un-foyer-sur-cinq-n-est-pas-encore-equipe)